Zoom sur Vincent Luis

 

Vincent Luis est né le 27 juin 1989 à Vesoul. Il commence le sport avec la natation et se dirigera vers le triathlon en 2001 dans le club de sa ville natale. En 2008, il le quitte pour rejoindre le club de Sainte-Geneviève-des-Bois dans l’Essonne.

Après cela commencera son ascension. Vincent Luis se qualifiera pour les Jeux Olympiques de 2012 où il assurera la 11e place. Quelques semaines plus tard, en août 2012, le français accrochera sur le fil sa première médaille de bronze aux championnats du monde. Il confirmera cette bonne performance en septembre 2013 et décrochera son premier titre de champion de France à Nice.

En 2014, le Vésulien obtient pour la première fois de sa carrière un podium lors d’une épreuve des championnats du monde à Hambourg (les championnats du monde de triathlon étant répartis sur plusieurs épreuves). Il finira alors à la deuxième place de cette épreuve et signera une sixième place à la fin de ces championnats du monde.

Il rentre dans l’histoire

 

Vincent Luis ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. 2015 sera synonyme de belle année pour le français. Il remportera l’épreuve d’Hambourg lors des championnats du monde et sera le premier français à le faire sur ce circuit. Au lendemain de cette épreuve il sera sacré champion du monde par équipe mixte. Et pour finir en beauté il rentrera dans l’histoire du triathlon français en devenant le premier français à finir sur le podium au classement final des championnats du monde (3e).

Le 26 juin 2016, Vincent Luis remporte son premier titre européen. Il participera quelques mois plus tard aux Jeux Olympiques de Rio où il finira à la 7e position. Une performance qu’il qualifiera de décevante et annoncera par la suite qu’il ne participerait pas aux mondiaux de 2016. Après un passage dans le monde de l’athlétisme et notamment du cross-country, il fera son retour en 2017 lors des séries mondiales. Il y signera alors une deuxième victoire d’épreuve à Rotterdam.

En 2018, le français se rapproche un peu plus du sacre mondial. Il finira 4 fois sur le podium pendant les épreuves du championnat du monde dont une première place lors de la finale en Australie. Ces bonnes performances le feront monter à la deuxième place au classement général et décrochera donc le second podium de sa carrière. Le chiffre 2 résumera bien son année 2018 car il sera également sacré champion de France et champion du monde en relais mixte pour la deuxième fois de sa carrière.

Après une troisième place en 2015 et une deuxième place en 2018, le tricolore est de retour en 2019 aux championnats du monde et compte bien y décrocher l’or. Vincent Luis remportera l’épreuve de Yokohama au Japon et accrochera l’argent à Hambourg. Lors de la finale à Lausanne il ne sera classé que cinquième mais cela sera suffisant pour assurer le titre de champion du monde. Il rentre alors un peu plus dans l’histoire et devient le premier français champion du monde depuis la création de ce format en 2009. Il est le second français depuis la création des championnats du monde en 1989 (entre 1989 et 2009, les championnats du monde se disputaient sur une seule épreuve).

Comment s’entraîne Vincent Luis ?

 

Selon vous combien de temps s’entraîne Vincent Luis par semaine ?

  1. 50h
  2. 45h
  3. 40h
  4. 30h

Dans une interview donnée à lepape-info, il affirme s’entraîner 30h en moyenne par semaine. Il révèle qu’il reste sur des entraînements simple et pas trop poussé afin de rester constant toute l’année sans « se brûler les ailes ». Cette philosophie vient de son entraîneur, Joël Filliol, qui préconise donc de faire des choses qu’il sait faire et les faire bien. Ainsi, ce rythme lui permet de pouvoir s’entraîner sans pause. Contrairement à des semaines à plus haut rythme de 40 à 42h qui nécessiteront par la suite d’autres semaines moins intenses.

Le tricolore nous donne en détail sa semaine de travail :

  • Natation : 6 fois par semaine entre 4 et 5 kilomètres à chaque fois.
  • Vélo : 6 fois par semaine entre 400 et 500 kilomètres sur la semaine.
  • Course à pied : 5 fois par semaine entre 90 et 100 kilomètres sur la semaine.

Il inclut également deux séances de renforcement musculaire d’une heure par semaine.

Est-ce que Vincent Luis s’entraîne seul ?

À la reprise, Vincent Luis s’entraîne seul pendant 4 à 6 semaines puis le reste se fait en groupe, mais pas n’importe lequel. Dans ce groupe figure les plus grands noms du triathlon, en voici quelques-uns :

  • Mario Mola (Numéro 2 mondial 2019, champion du monde 2016, 2017, 2018 et vice-champion du monde 2019)
  • Katie Zaferes (Championne du monde 2019)
  • Marten Van Riel (Numéro 5 mondial 2019)
  • Jacob Birtwhistle (Numéro 6 mondial 2019)

Ce groupe part s’entraîner en Espagne ou en Arizona où ils peuvent y trouver de l’altitude et de chaleur. Des facteurs difficiles mais qui peuvent faire la différence le jour de la compétition.

Nutrition

 

La nutrition prend également une place importante dans l’entraînement du numéro 1 mondial. Dans un entretiens donné à GQ magazine, Vincent Luis explique que son alimentation a beaucoup changé depuis qu’il a intégré ce groupe et que maintenant il a moins de contraintes. Pourtant, aucun nutritionniste à l’horizon. Leur alimentation est gérée en groupe et chacun cuisine à tour de rôle. Il explique que son alimentation varie selon ses périodes d’entraînements. Si c’est en altitude il va privilégier les carbohydrates tels que les pâtes, le riz ou encore les pommes de terre afin de ne pas perdre de poids. En revanche, en plaine, il va préférer garder un poids idéal pour la course à pied. Le champion du monde a banni l’alcool et limite le gras.

La journée type du champion du monde

 

Mais avec tout ça, comment s’organise les journées de Vincent Luis ?

Vincent Luis commence sa journée par un petit déjeuner léger avant d’aller nager à 8h. Au retour de sa séance natation, il va manger un bol de flocons d’avoines. Vers 11h-11h30 il monte sur son vélo et mange un bon repas de pâtes ou de légumes en rentrant. Après cela, il s’accorde une sieste d’environ 30 minutes. Il enfile ses baskets à 17h et s’en va courir. Il explique qu’il dine parfois à 18h30 avant d’aller dormir sur les coups de 21h30.

Si vous souhaitez avoir un coaching digne de ce champion du monde venez consultez nos plans d’entraînements. En plus, la première semaine est totalement gratuite.

  • Inscription
Mot de passe perdu? Veuillez saisir votre identifiant ou adresse mail. Vous recevrez un lien pour créer un nouveau mot de passe par e-mail.