Triathlon : comment garder la forme malgré le « confinement » ?

Triathlon : comment garder la forme malgré le « confinement » ? Chine, Italie, et maintenant la France. Le gouvernement français a annoncé le confinement pour tous les Français, dans l’optique de stopper l’avancée inquiétante du Coronavirus. Le président entend mener une guerre contre le coronavirus. Stress, déprime, les termes négatifs sont bien souvent associés à ce processus, qui trouble notre quotidien, bouleverse nos habitudes. Lebron James, célèbre basketteur, allait jusqu’à parler « d’année blanche » pour 2020. Si elle le sera peut-être en termes de grands événements sportifs, nous sommes persuadés que 2020 ne devra en rien être l’année du relâchement. Combien de temps va durer le confinement ? La France se prépare à un confinement d’une durée minimum de 15 jours. Combien de personne sont touchées par le coronavirus ? 6600 Français sont contaminés et plus de 400 personnes sont placées en réanimation.

Je réserve mon coach de triathlon

Accéder à la plateforme de réservation de coaching

Dans un cas de confinement, le plus difficile semble être d’occuper son temps, de retrouver un rythme. Pour bon nombre d’entre nous, le télétravail viendra poster des horaires sur des journées pas comme les autres, mais une bonne partie de notre temps restera libre. Il est peut être temps de faire et d’apprendre. De prendre le temps pour soi, pour sa famille. De se retrouver autour d’un repas. 

Manger équilibrer, manger bien, manger bon, quelle belle idée ! Vous me répondrez qu’il est difficile de cuisiner en période de quarantaine, pour la simple et bonne raison qu’il faut être économe. Tout ceci ne contredit en rien les cours de cuisine que vous recevez pour vous former à préparer des mets équilibrés, sains, et en accord avec vos entraînements. La faible quantité de produits disponibles, en cas de manque dans les rayons, ajoute un challenge.

Car, dans ce cas encore, l’effort, les challenges, sont loin de s’être dissipés. Ceux habitués à la salle peuvent penser qu’il est impossible de s’entraîner chez soi, sans forcément avoir de multiples machines en tout genre. Il n’en est rien. Même le matériel le plus drastique peut permettre du renforcement musculaire, du cardio, une prise de souplesse, et j’en passe. Abdos, pompes, squats, gainage, sont des exemples d’exercices primaires, qui ne nécessitent aucun matériel, et qui vous permettront de continuer à parfaire votre silhouette, à solidifier votre corps. Corde à sauter, squats explosifs, tipping, ou encore vélo d’appartement tendront à travailler votre cardio. Des étirements quotidiens vous aideront à travailler votre souplesse, indispensable dans toute discipline, aussi bien pour minimiser les efforts que pour gagner en efficacité. La proprioception viendra parfaire votre entrainement. 

Les plus déterminés d’entre vous mèneront ces entraînements à bien, seuls, en toute autonomie, sans avoir besoin qu’on les y pousse. D’autres, peut-être triathlètes de moins longue date, risquent de douter, de diminuer en intensité, sinon d’arrêter. Les meilleurs triathlètes qui soient, entre lesquels Sylvain Dodet, vous donneront des conseils avisés, aussi bien pour cultiver votre corps que votre esprit de champion. 

Certains voient le confinement comme une terrible cassure, potentiellement irrémédiable de leur rythme de vie. Vos entraînements y détectent une opportunité pour prendre le temps de se ressourcer, de s’écouter, … Si les déplacements seront très fortement réduits, il vous sera possible de courir en solitaire à l’extérieur. Vos entraînements pour faire de vous les meilleurs.

Confinement : peut-on toujours aller courir ?

Oui à la seule condition de courir seul. Selon le gouvernement : « Faire de l’exercice physique uniquement à titre individuel, autour du domicile et sans aucun rassemblement » Je souhaite télécharger l’attestation de déplacement. Mais nous vous conseillons de rester chez vous. Ensemble limitons nos déplacements, sauvez des vies.